Projets 2019

Anosiarivo :

Dans le cadre de notre stage ouvrier, nous sommes neuf tsikystes à être partis à Anosiarivo, petit village situé au nord de Antananarivo à Madagascar. Après avoir récolté des fonds toute l’année pour financer notre projet, nous nous sommes rendus sur place afin de le concrétiser. Le but de notre expédition a été de construire quatre nouvelles latrines pour l'École Primaire Publique (EPP) d’Anosiarivo. En effet, celle-ci n’en comportait seulement que deux jusqu’à notre arrivée, et ce malgré un effectif de 370 élèves. Il nous semblait donc urgent d’améliorer le confort et l’hygiène des enfants et de tout le personnel de l’école. En parallèle, l’association Mada-sur-Vie a financé la construction d’une cuisine pour l’école. Nous avons moins travaillé sur ce projet, mais nous avons aidé les ouvriers locaux sur ce chantier dès qu’ils en avaient besoin. Nous avons donc assisté les ouvriers locaux pendant six semaines sur le chantier. Lorsque nous sommes arrivés, les ouvriers locaux avaient déjà commencé à creuser la fosse pour les latrines. Notre première tâche a donc été de creuser cette fosse à leurs côtés. Puis nous avons monté quatre murs à l’intérieur de la fosse. Nous avons ensuite coulé une dalle en béton qui sert de sol dans les latrines, en laissant des trous pour les toilettes. Pour couler cette dalle, nous avons fait du ferraillage. Ensuite nous avons construit les murs extérieurs des latrines avec des briques en terre cuite et du mortier. Puis nous avons fait les murs intérieurs. Une fois tous les murs construits, nous avons posé la taule pour le toit. Enfin, nous avons posé l’enduit sur les murs. Les murs ont ensuite été peints en blanc et du carrelage a été posé. Ce voyage nous a beaucoup apporté tant sur le plan professionnel que sur le plan humain. Travailler et communiquer avec des ouvriers locaux, vivre au sein du village avec les habitants, commercer avec eux et jouer avec les enfants a fait parti de notre vie quotidienne pendant six semaines. Nous avons pu découvrir une nouvelle culture, différente de la notre. Ce stage ouvrier a été une expérience incroyable à la sortie de laquelle nous sommes ressortis grandis. Nous sommes tous très heureux et fiers d’avoir participé à cette aventure. .

Antsirabe

Voici un retour sur l’expérience concernant le projet à Antsirabe. Après plusieurs mois de collecte de fonds et d’échange avec le SPV Felana, avec qui nous mettions en place le projet, il nous tardait de partir à la découverte de Madagascar pour y apporter notre aide et notre curiosité. Les premières heures de route pour nous rendre vers Antsirabe étaient déjà très excitantes, malgré la nuit qui nous empêchait une découverte totale nous avons pu commencer notre découverte grâce aux deux membres du SPV qui nous emmenaient vers l’association et aux petites lumières présentes sur quelques échoppes au bord de la route. Nous avons reçu un accueil très chaleureux par Luc et Haja dès notre arrivée au SPV. Le début du projet fut fort en découvertes dès le premier jour avec l’explication des projets de l'association partenaire, suivie de la visite de l'ecovillage. D'autant plus que le lendemain, nous avons eu l'honneur de participer à la cérémonie traditionnelle de début de chantier. Après cette festivité, nous avons continué de travailler aux côtés des ouvriers malgaches pendant près d'un mois. Il s’agissait de construire une salle communautaire pour que le SPV puisse accueillir les bénévoles qui se font de plus en plus nombreux ainsi que les touristes participant à leur circuit eco-touristique. De plus, un agrandissement de la cuisine qui est accolée à ce bâtiment permettra de donner quelques cours aux jeunes du village. Nous avons appris sur ce lieu à nous servir de nos mains et de notre créativité (pour réinventer l’usage de certains outils par exemple) ! Il était très agréable de recevoir le savoir des ouvriers avec qui nous travaillions de manière continue sur le chantier. Même si la barrière de la langue a été un obstacle pour la découverte de certains de nos camarades nous avons tous appris à nous connaître et avons ainsi partagé quelques moments de convivialité en dehors du chantier ! En ce qui concerne l’avancement du chantier, au début nous progressions rapidement ce qui nous a permis d’aller jusqu’à la construction des murs et piliers au bout de 4 semaines, puis le travail s’est ralenti avec l’attente de planches destinées au coffrage de la dalle supérieure, que nous n’avons donc pas pu réaliser. Ainsi après plusieurs semaines de ferraillage, béton, déplacement de matériel etc. nous avons réalisé différentes tâches pour aider le SPV Felana : peinture des volets du collège, décoration des salles du collège, réalisation d’une fresque décorative, terrassement et déplacement de caniveau. Ainsi le travail sur le chantier a été très constructif d’un point de vue technique mais aussi culturel ! Cette expérience, la découverte de la culture malgache composée de petits moments du quotidien ou de temps plus spécifiques (tradition de l’exhumation, combats de Pancrace..), le travail physique et la vie en groupe nous aurons appris énormément sur nous-même et sur les autres, c’est incontestablement un voyage qui nous aura marqué et duquel nous revenons enrichis de connaissances et savoir-faire ! Encore un grand merci au SPV Felana et à tous ses membres pour ce projet .


Projets 2017

Manandriana:

Ce projet consiste à construire une école en partenariat avec l'association humanitaire Déchaîne Ton Coeur venant en aide aux enfants défavorisés de Madagascar. Leur centre socio-culturel situé à Manandriana permet d'aider ces enfants dans leur épanouissement personnel à travers la pratique du sport, l'apprentissage du français et des activités d'éveil (chant, danse, musique...). Avec l'augmentation du nombre d'enfants demandant à participer à ces activités, le centre doit viser encore plus loin dans cette démarche de rendre accessible l'éducation aux jeunes issus de milieux défavorisés. C'est pourquoi ils ont décidé de construire deux bâtiments, qui serviront d'école pour la rentrée en Octobre 2017. Les devis, étant déjà effectués, montrent que le budget nécessaire pour la construction d'un bâtiment est de 27 072 286,74 Ariary, ce qui représente 7 735€.

Farafangana

Farafangana (8 personnes) Ce projet, initié au cours de l'été 2016, consiste à construire un centre culturel de 170m² à Farafangana à Madagascar. Il a pour but d'aider des associations locales, comme L’Alliance Française et l’association Manabé, à dispenser des cours de français non seulement à des enfants, mais aussi à des adultes. Les anciens membres de l’association ont déjà investi 5 400€ dans le gros œuvre et ont réalisé les fondations, les murs et la charpente du bâtiment. Les devis déjà réalisés nous montrent que 7 500 € sont encore nécessaires pour terminer complètement le projet : • 2 500 € pour le toit • 5 000 € pour l’eau, l’électricité, l’implantation d’une fosse septique, les fenêtres et les finitions. Notre contact sur place est l’Alliance Française, partenaire de TSIKY ZANAKA depuis 2006. Le but de cette organisation est de promouvoir le français, qui est la langue administrative du pays. Notre projet a pour objectif de développer l'accès à l'alphabétisation et celui à la culture pour les populations. Enfin, à plus long terme, un objectif est de renforcer la possibilité pour des Malgaches à trouver un emploi.

Projets 2016

Manandriana:

Ce projet consiste à construire une école en partenariat avec l'association humanitaire Déchaîne Ton Coeur venant en aide aux enfants défavorisés de Madagascar. Leur centre socio-culturel situé à Manandriana permet d'aider ces enfants dans leur épanouissement personnel à travers la pratique du sport, l'apprentissage du français et des activités d'éveil (chant, danse, musique...). Avec l'augmentation du nombre d'enfants demandant à participer à ces activités, le centre doit viser encore plus loin dans cette démarche de rendre accessible l'éducation aux jeunes issus de milieux défavorisés. C'est pourquoi ils ont décidé de construire deux bâtiments, qui serviront d'école pour la rentrée en Octobre 2017. Les devis, étant déjà effectués, montrent que le budget nécessaire pour la construction d'un bâtiment est de 27 072 286,74 Ariary, ce qui représente 7 735€.

Farafangana

Farafangana (8 personnes) Ce projet, initié au cours de l'été 2016, consiste à construire un centre culturel de 170m² à Farafangana à Madagascar. Il a pour but d'aider des associations locales, comme L’Alliance Française et l’association Manabé, à dispenser des cours de français non seulement à des enfants, mais aussi à des adultes. Les anciens membres de l’association ont déjà investi 5 400€ dans le gros œuvre et ont réalisé les fondations, les murs et la charpente du bâtiment. Les devis déjà réalisés nous montrent que 7 500 € sont encore nécessaires pour terminer complètement le projet : • 2 500 € pour le toit • 5 000 € pour l’eau, l’électricité, l’implantation d’une fosse septique, les fenêtres et les finitions. Notre contact sur place est l’Alliance Française, partenaire de TSIKY ZANAKA depuis 2006. Le but de cette organisation est de promouvoir le français, qui est la langue administrative du pays. Notre projet a pour objectif de développer l'accès à l'alphabétisation et celui à la culture pour les populations. Enfin, à plus long terme, un objectif est de renforcer la possibilité pour des Malgaches à trouver un emploi.